Après quelques 15 ans de pratique de badminton, c'est la découverte d'un déplacement contre les Plumes Volantes de St Erblon, que nous avions toujours l'occasion de recevoir, mais curieusement jamais de s'y rendre. Comment allions-nous être mangés lors de cette soirée ??? Venez vite le découvrir...

 

Equipe quasiment au complet : 10 joueurs SVP, ce ne sont donc pas moins de 11 Vernois car il y en a 1 qui se déplace avec sa meilleure supportrice, voire 12 en comptant notre entraineur fétiche en train de s'enfiler son sandwich du soir, et même 13 au petit matin qui se sont donnés RDV directement sur place avec nos 12 chambres froides…. OK l'USV Badminton n'est pas toujours reconnue pour son empreinte carbone, c'est bien là son seul défaut ?.

D2 2019 2020 3a

Prise de tête pour la capitaine : comment constituer le meilleur plan de table possible quand on doit composer avec tout ce monde, qu'il faut faire des paires qui s'entendent ou qui se retrouvent, pas de jaloux, et autant que possible revenir avec les 3 points de la victoire malgré l'adversité promise ?

Pour commencer on nous annonçait une salle non chauffée : ça ne nous effraie pas plus que ça car chez nous c'est pareil, au moins température idéale dans les vestiaires en arrivant premier bon point.

Accueil très chaleureux et avec le sourire, doit-on craindre le guet-apens ou est-ce que ça sent déjà bon ?

Allez, après un partage de salle pour laisser William à ses œuvres (et oui en plus de Vern il officie aussi à St Erblon à ses temps perdus), nous démarrons le festin avec les 4 simple d'entrée, pourvu qu'on évite l'indigestion.

Mélanie se casse malheureusement trop vite une dent face à l'ogre Lydie, pour un soir adversaire de Vern. On note la meilleure imitation de Florent sur le volant de match, un plongeon magnifique mais le volant finira dans le filet. 1/0 aïe

Emilie, qui fait son grand retour après un régime forcé (??), casse quant à elle son cordage sur un os, et malgré le changement de raquette qui lui fait du bien, n'arrive pas à trouver le bon rythme pour venir à bout de Sophie la gauchère. 2/0 aïe aïe

Coïncidence ou pas, comme par hasard Nicolas casse aussi son cordage quasiment en même temps que Emilie, le cuisinier du soir nous a mitonné une soupe à la grimace. C'est donc Nico et Bruno, nos 2 traditionnels marathoniens, qui laissent passer l'entrée, pour mieux écœurer leur valeureux adversaire Frédéric et Mickaël, sur le plat principal. Le dessert risque d'être amer, mais on ne sait pas encore pour qui. Finalement, tandis que Nico a trouvé comment tenir sa cuiller au service (ou la réciproque) victoire 21/17, Bruno continue de malaxer son adversaire qui finit par rendre son tablier victoire 22/20. 2/2 aïe aïe ouf ouf

Reste à attaquer les 4 doubles desserts, sans oublier, vue la température glaciale, de passer par un petit trou Normand pour redonner de l'appétit à nos dévoreurs de volants.

DD : Séverine et Carine après un démarrage tranquille, calent un peu au 2° pour s'offrir religieusement Lydie et Cécile 22/20. 2/3 aïe aïe ouf ouf ouf.

DH : Bruno contraint de changer de Chef en l'absence de Fred, se retrouve avec Igor, son nouveau commis d'office et narrateur du jour, face au cocktail Julien/Jean-Luc. Sur une mise en bouche un peu compliquée à 21/19, les accords sont vite trouvés et le repas est bouclé 21/7. 2/4 aïe aïe ouf ouf ouf ouf l'essentiel est assuré.

DM2 : Caca et Arnaud ont tellement faim qu'ils ne laissent même pas quelques miettes à se mettre sous la dent à Sophie et Frédéric. 2/5 aïe aïe ouf ouf ouf ouf ouf c'est bon, contrat rempli.

DM1 : Coco et Flo ont donc l'honneur de s'offrir Cécile et Julien en digestif, à peine avalé en 2 gorgées. 2/6 aïe aïe ouf ouf ouf ouf ouf tchouuuuuu la cocotte-minute peut siffler, heu non souffler !

C'est alors que nous sommes officiellement invités à passer au dernier étage, salle VIP, pour commencer les choses sérieuses. Vern a la réputation de bien recevoir, mais là, nous avons pris un cours magistral : croque-monsieur tout chauds, chiffonnage de petit basque au piment d'espelette, chêvres frais coupés en 4, terrines savoureuses et vrai jambon…

Entre 2 verres gentiment échangés entre Lydie et Carine (sic) il nous faut maintenant apprécier le sucré : géante tour de crêpes accompagnées de sucre, confiture, ou pâte à tartiner, gâteau noix/chocolat, gâteaux aux pommes version Rhum ou Yahourt mais comment allons-nous faire ?

Et bien c'est facile il suffit d'appeler au petit matin (00H05 quoi) du renfort auprès de la famille de Caca, famille toujours prête à se sacrifier pour la bonne cause…

Encore merci à St Erblon pour cette soirée et cette bonne humeur (les intéressées comprendront), c'est promis lors de votre prochaine venue nous vous rendront la pareille.

Totalisateur de vues

Aujourd'hui 2

Hier 118

Semaine 1014

Mois 3368

Total 68148

Sont actuellement en ligne 9 invités et pas de membre

Kubik-Rubik Joomla! Extensions